Historique de l'Atelier Tuffery

Histoire de Tuff's

Né en 1875, Célestin Tuffery est tailleur à Florac dès 1892. A cette époque-là, aucun pantalon, ni aucun autre habit n’est fabriqué en série, tout est confectionné sur mesure. Des carnets de commandes écris au crayon noir révèlent les côtes et les mensurations des clients de l’époque ; Des habitants de Florac et des alentours en Cévennes.
La confection des pantalons restera l’activité principale de Célestin Tuffery jusqu’à son décès d’après guerre.

Même si le terme de jeans n’est pas encore dans les mœurs, les réalisations confectionnées sont similaires. Cette pièce d’habillement vient très vite fournir les penderies des ouvriers. Sa robustesse et son confort permettent de s’adapter à toutes les activités de l’époque. Il dispose de poches habilement cousues, faciles d’accès et profondes. Célestin Tuffery en confectionnera plusieurs centaines aux cours de ses années d’activité.

En 1920 naît Jean Alphonse Tuffery, fils de Célestin. Il grandit dans l’atelier, au milieu des rouleaux de toiles, de tissus et de fils. Jean Alphonse se prend rapidement de passion pour le métier de la confection et il choisit naturellement d’en faire sa profession. A cette époque, il est habituel que les enfants reprennent les activités des parents.
Ainsi, Jean apprend le métier de tailleur en apprentissage dans la ville de Nîmes. C’est à cette époque là qu’il touche pour la première fois la toile de Nîmes pour en faire des vêtements de travail. Cette première rencontre avec cette toile sera le début d’une longue histoire de famille…
Au décès de son père, Jean prend la direction de la petite entreprise familiale, qui compte alors 5 ouvriers, spécialisés dans la couture, la taille et la confection des habits et plus particulièrement des pantalons. Les premiers jeans, vendus comme tels, selon les caractéristiques qu’on leur connait aujourd’hui, sont produits à Florac, en Cévennes. Ils connaissent un grand succès en raison des prémices de la banalisation du jean dans la société Française. Les influences du monde et plus particulièrement américaines commencent à arriver en ces périodes d’après guerre.

Le petit atelier Floracois prospère, s’agite à partir de 1947 et jusqu’en 1956 avec les naissances des 4 enfants de Jean Alphonse Tuffery. Marie Claude, la grande sœur, puis Jean Jacques, Jean Pierre et Norbert, les trois frères.

Au gré de l’activité du père, les quatre enfants attrapent rapidement le virus de la couture et de la confection. Ils naissent et grandissent en même temps que l’expansion de la mode du jean en France. Tout comme leur père, deux des trois frères apprennent le métier de couturier – confectionneur et ils se spécialisent rapidement dans le jean. En effet, dans les années 60, le métier de tailleur déclinant avec l’arrivée du prêt à porter, Jean Tuffery décide de monter un atelier de pantalons. La mode du jean est bien là, les portes du commerce mondial s’ouvrent et l’influence américaine inonde la France et l’Europe. La Confection Tuffery devient alors la marque TUFF’S, avec ce S apostrophe rappelant une certaine “americain touch“ tant en vogue à cette époque-là. Plusieurs modèles sont conçus et fabriqués, en particulier le jean TUFF’S, modèle Célestin que l’on retrouve en vente aujourd’hui.

Les trois frères, derniers confectionneurs de jeans complets en France

les frères Tuffery

Jean Jacques, Jean Pierre et Norbert TUFFERY sont comptés à ce jour comme les derniers artisans confectionneurs de jeans en France. Ce savoir faire, en voie de disparition, leur permet de créer un jean de A à Z à partir de rouleaux de toile brute de tissu. S’en suit, la découpe, l’assemblage complet, la pose des rivés et des boutons, les coutures, les sur-coutures et l’étiquetage.