Cette catastrophe du 24 avril 2013 a rappelé, s’il fallait encore le démontrer, que l’industrie mondialisée de la mode est une des plus dommageables pour l’Homme et l’environnement. Depuis, chaque année, nous pensons qu’il est important de se remémorer cette vérité car il existe encore des milliers d’ateliers textiles qui ne respectent absolument pas la dignité humaine.

Un refus de la mondialisation depuis toujours.

Faut-il encore rappeler que nous défendons, depuis toujours, une confection française intégrale ? Au-delà de cet aspect fondamental, nous prônons le fait de rechercher chaque jour, autour de l’atelier, les meilleures matières premières et les meilleurs partenaires, pour les vêtements que nous fabriquons. Nous sourçons nos toiles en France et dans les pays limitrophes d’Europe. Défendre une mode plus responsable, plus éthique et plus respectueuse est une constante chez nous depuis plus d’un siècle. C’est même ce qui a failli faire disparaître Atelier Tuffery à tout jamais. En effet, faire le choix de continuer à fabriquer en France selon des méthodes très respectueuses des salariés, ce n’était absolument pas valorisé, ni même soutenu par les consommateurs, comme par la société. La considération humaine a été au cœur de nos préoccupations depuis toujours et ce sera toujours un des piliers de la marque.

 

Une nouvelle manière de produire des vêtements : moins, mais mieux.

Pour pouvoir continuer à assurer la pérennité de notre savoir-faire, tout en conservant cette considération de l’humain, pour un vêtement éthique et éco-responsable, nous avons décidé de suivre des règles, que nous nous sommes imposées, parce qu’elles respectent nos valeurs :

1ère règle : rester dans des circuits courts. Parmi les critères qui nous permettent de choisir nos partenaires, la proximité géographique est un incontournable.

2ème règle : connaître et auditer tous nos partenaires pour être certain d’avoir une parfaite cohérence avec nos valeurs. En effet, nous rencontrons ceux avec qui nous travaillons, nous échangeons sur nos visions de la mode et décidons de collaborer avec seulement ceux qui partagent nos valeurs.

3ème règle : assumer pleinement de moins vendre en volume, pour conserver une parfaite éthique dans nos ateliers. Nous ne produisons que les vêtements dont nous savons qu’ils sont ou seront vendus. Pas question chez Atelier Tuffery de surproduire, ce qui occasionnerait des soldes dévalorisantes pour la valeur du produit et de la pollution pour les invendus.

4ème règle : privilégier le bien-être au travail. Réinventer le travail dans un atelier de confection est une ambition quotidienne à l’atelier, afin de permettre aux nouvelles générations de s’émanciper dans un atelier de travail manuel. A l’image de notre séance quotidienne d’échauffement des mains.

Une sensibilisation au coût planète incontournable

atelier tuffery i made your clothes

Nous sommes convaincus que, dans les prochaines décennies, les consommateurs n’achèteront plus en fonction d’un « coût euros », mais plutôt en fonction d’un « coût planète ». Le jean à 25 euros, fabriqué loin, dans des conditions douteuses, ne sera non seulement plus source d’envie, mais surtout, le consommateur aura enfin conscience qu’il ne peut peut plus se le permettre. En effet, ce vêtement sera bien trop cher en « coût planète ». Chez Atelier Tuffery, tout comme chez nos amis d’autres marques éthiques, un jean qui coûte 100 euros, tout en respectant ses salariés, en préservant l’environnement et en innovant pour le bien de ses consommateurs, représentera un « coût planète » bon marché et une valeur ajoutée bien supérieure.

Et vous, pensez-vous au « coût planète » lorsque vous choisissez vos vêtements ?

 

 

Partager cet article via :

+ d'Articles